Aristide BRUANT, À Saint-Lazare

Dans la rue, Chansons et monologues, 1889-1895

C'est de la prison que j't'écris,

Hier je n'sais pas c'qui m'a pris,

C'est des maladies qui s'voient pas

N'empêche qu'aujourd'hui j'suis dans l'tas

Mais pendant c'temps-là, toi, vieux chien,

Je n'peux t'envoyer rien de rien,

Ici tout l'monde est décavéÊtre décavé. - Avoir tout perdu au jeu ou dans les affaires, être absolument ruiné. — J'ai lâché mon monsieur, il était décavé. Cette expression vient de ce que, à Bade et à Monte-Carlo, les joueurs pour miser disent caver (Argot des filles).,

Faut trois mois pour faire un linvéUn linvé. - Un franc (Argot des voleurs).

Vrai de t'savoir comme' ça sans l'sou,

T'es capabl' de faire un sal' coup,

T'as trop d'fierté pour ramasser

Pendant tout l'temps que j'vas passer

Va t'en trouver la grand' Nana,

D'casquerCasquer. - Donner de l'argent, payer. pour moi, j'y rendrai ça

Surtout n'y fais pas d'boniments

Et que j'bois des médicaments

Et puis mon gros loup, bois pas trop,

Et quand t'as un petit coup d'sirop

Si tu t'faisais coffrer un soir

Y'a pus personn' qui viendrait m'voir

J'finis ma lettre en t'embrassant.

Malgré qu'tu soy's pas caressant,

J'adorais l'bon Dieu, comm' papa,

Et qu'j'allais communier à





Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires