Aristide BRUANT, Dans la rue

Dans la rue, Chansons et monologues, 1889-1895

Moi, je n'sais pas si j'suis d'Grenelle,
De Montmartre ou de la Chapelle,
D'ici, d'ailleurs ou de là-bas;
Mais j'sais ben qu'la foule accourue,
Un matin, m'a trouvé su' l'tasTas. - Être sur le tas : être à l'ouvrage. — Nous avons un tas de besogne, pour beaucoup. — J'ai un tas de choses à vous écrire, pour quantité. — Ma marmite est sur le tas, pour indiquer qu'elle est couchée avec un miché (Argot du peuple et des souteneurs).

Ya ben des chanc's pour que mon père
Il ay' jamais connu ma mère
Qu'a jamais connu mon daronDaron. - Voir Dabe

Dab ou Dabe : Père (Argot du peuple).
,
Mon daron qui doit l'avoir eue,
Un soir de noc', qu'il était rond,

J'm'ai jamais connu d'aut' famille
Que la p'tit' marmaill' qui fourmille,
Aussi quand ej'm'ai marida,
J'm'ai mis avec un' petit' grueGrue. - Fille publique, jolie mais bête à manger du foin. De cette allusion est né un mauvais calembour ; les camelots crient : Demandez l'Indicateur des grues de Paris pour rues (Argot du peuple).
Qui truquait, le soir, à dada,

C'était un' petit' gonzess' blonde
Qu'avait la gueul' de la Joconde,
La fess' ronde et l'téton pointu
Et qu'était aussi bien foutue
Qu'les statu's qui montrent leur cul

C'est ça qu'c'était ben mon affaire !...
Mais un beau soir a s'a fait faire :
Les mœurs l'ont fourrée au ballonBallon. - Prison. Allusion à la forme sphérique de Mazas (Argot des voleurs). :
Et, depuis qu'alle est disparue,
J'sorgue à la paireSorguer à la paire. - Coucher à deux (Argot des voleurs). et j'fais ballon

À présent, où qu'vous voulez qu'j'aille ?
Vous vouderiez-t'y que j'travaille ?
J'pourrais pas... j'ai jamais appris...
Va falloir que j'vole ou que j'tue...
Hardi ! Joyeux, pas vu... pas pris...

Et pis zut ! et viv'ent les aminchesAminche. - Ami. Quand deux voleurs sont associés, ils sont aminches d'aff (Argot des voleurs). !
Viv'nt les escarp'Escarpe. - Voleur, assassin (Argot des voleurs). et viv'nt les grinchesGrinche. - Voleur (Argot des voleurs). !...
Un jour faudra que j'passe aussi
D'vant la foule encore accourue
Pour voir ma gueule en raccourci,





Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires