• Un regard sur les amours de Montaigne

Les Pages savantes


Divagaisons



"Le Savoir est à l’Ignorance ce que l’Aigle royale est à la Drosophile honteuse."

SIPHON d’ELLÉBORE, Zoométrique fondamentale, 666,5 av. J.C.



François Premier aimait les femmes, la chasse, tous les sports en général, et il avait une sœur, Marguerite, qui composa L’Heptaméron.

Singulier ouvrage que cet Heptaméron.

On y trouve, mises en vers de treize syllabes, la plupart des Citons quelques beautés empruntées à cet ouvrage :
Il faut bien éplucher les oignons une fois cuits…
La salade est meilleure avec de l’huile d’olive…
Hachez menu la viande et mêlez-y la farine…
Assaisonnez à volonté dans l’assiette même…

Et ainsi de suite.
pratiquées par les cuisiniers des châteaux de la Loire, où le roi avait coutume de passer ses vacances.

À l’époque des guerres de religion, la littérature devint militante.

La poésie, tout spécialement, avec Agrippa d’Aubigné chez les Protestants et Ronsard chez les Catholiques.

On ignore qui se chargea de défendre les thèses shintoïstes.

La mort de Catherine de Médicis marqua un tournant dans le siècle. Il était temps. Montaigne venait de tomber amoureux d’elle, il projetait de l’enlever et d’aller vivre en Amérique où il aurait fini par découvrir la pomme de terre.

Du coup, il aurait interrompu la rédaction de ses Essais, qui seraient restés à l’état d’ébauches, et nous serions privés, quant à nous, du livre le plus intelligent qu’on ait jamais écrit en changeant de main à chaque mot.

L’année où la reine mourut, un grammairien volsèque formulait pour la première fois la règle de l’À savoir que le participe passé s'accorde avec le sujet du verbe quand on l'emploie en haut d'une page, sauf si c'est une page impaire ; auquel cas, il s'accorde avec le premier verbe employé dix pages plus loin., ce qui modernisa définitivement notre littérature.





Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


© Gabkal.Com