Albert SAMAIN

1858-1900






Fils d'un marchand de vin, Albert SAMAIN naît à Lille (ou peut-être à Paris) en 1858, et meurt en 1900 à Magny-les-Hameaux au terme d'une existence effacée et modeste. Suite au décès de son père, il interrompt ses études après l'année de Troisième pour gagner sa vie comme employé de commerce. Vers 1880, il est envoyé à Paris et trouve un emploi de commis à l'Hôtel de Ville. Il est bientôt rejoint par sa famille. On le dit réservé, froid, mais également tenace. Depuis longtemps passionné par la poésie, il se met à fréquenter les cercles à la mode, comme les "Hirsutes" et les "Hydropathes", et commence à réciter ses poèmes aux soirées du Chat noir. Au début des années 1890, fortement influencé par Baudelaire et Verlaine, il évolue vers une poésie plus élégiaque. En 1893, la publication du recueil Au jardin de l’Infante lui vaut un succès immédiat. Il collabore à la Revue des Deux Mondes et participe à la fondation du Mercure de France. Il publie encore Aux flancs du vase en 1898, puis meurt prématurément, usé par les chagrins et la tuberculose. Son troisième recueil de poésie, Le Chariot d'or, paraît en 1901, suivi des Contes (1902) et du drame Polyphème, qui est joué en 1904 au Théâtre de l'Œuvre.






Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


© Gabkal.Com