Jules RENARD

1864-1910






Enfant sensible tourmenté par des relations difficiles avec ses parents, Jules RENARD arrive en 1881 à Paris pour tenter le concours de l'École Normale Supérieure, puis choisit la littérature. Il commence par écrire des vers, et recherche de petits emplois pour survivre. En 1888, il se marie et écrit Les Cloportes, d'inspiration naturaliste, qu'il ne publie cependant pas. Un an plus tard il fonde le Mercure de France avec Albert Samain et Ernest Raynaud. Les années qui suivent sont les plus productives de sa carrière. En 1892, il écrit L'Écornifleur, en 1894, Poil de carotte, enfin les Histoires naturelles et La Maîtresse en 1896. Dès 1887, il tient presque quotidiennement son fameux Journal, qui fourmille de renseignements sur lui-même et la vie littéraire de son époque. Il s'adonne également à un genre qu'initialement il ne prisait guère, celui du théâtre. On joue Le Plaisir de rompre en 1897 et Le Pain de ménage en 1898. Son œuvre offre une vision du monde sans complaisance, qui n'en est pas moins empreinte d'une note toute personnelle d'humour. Il vit ses dernières années dans son Morvan natal, où il est élu maire de son village.






Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


Sourires pincés

Coquecigrues

© Gabkal.Com