Évariste de PARNY

1753-1814






Né à l’île Bourbon (la Réunion), le 6 février 1753, Évariste Désiré de Forges, chevalier de PARNY, appartient à une famille originaire du Berry. À l'âge de neuf ans il vient en France avec ses deux frères, fait ses études au collège Saint-Thomas de Rennes, envisage d'entreprendre une carrière ecclésiastique. Il perd la foi et s'oriente finalement vers le métier des armes. Son frère Jean-Baptiste l'introduit à la cour de Versailles où il se lie d'amitié avec Antoine Bertin et Nicolas-Germain Léonard. On le trouve en 1772 capitaine d'une compagnie de gendarmes du Roi. Un séjour dans son île natale (1775) et une passion pour une jeune Créole (Esther Lelièvre, qui finira par épouser quelqu'un d'autre), puis un voyage jusqu'à Pondichéry via Madagascar (1783), lui fourniront la matière de ses Poésies érotiques (1778) et, plus tard, de ses Chansons madécasses (1787). Revenu en France, il met fin à sa carrière militaire et s'installe en 1786 dans une maison qu'il possède à Feuillancourt. Il y forme avec Bertin et Léonard la "société de la Caserne", d'après le nom donné à la maison. Il publie en 1799 La Guerre des Dieux et se marie en 1802 avec Marie-Françoise Vally. Reçu à l'Académie française en 1803, il publie en 1805 Le Portefeuille volé, qui comprend Le Paradis perdu, Les Déguisements de Vénus et Les Galanteries de la Bible. En 1813, il obtient de Napoléon une pension annuelle de 3000 francs, qui lui sera retirée sous la Restauration en 1814. Il meurt à Paris le 5 décembre de la même année.






Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


© Gabkal.Com