Jean RICHEPIN

1849-1926






Né à Medeah en Algérie, Jean RICHEPIN est fils d'un médecin militaire d'ascendance bretonne. Après de brillantes études secondaires, il entre à l'École Normale Supérieure et obtient une licence de Lettres. Pendant la guerre de 1870, il s'engage dans un corps de francs-tireurs ; puis il mène une vie errante et s'exerce à plusieurs métiers, dont celui de matelot ou de docker. Il s'établit enfin au Quartier Latin à partir de 1875. Admirateur de Pétrus Borel et de Jules Vallès, il se lie d'amitié notamment avec Charles Cros et André Gill. En 1876, la publication de La Chanson des Gueux lui coûte 500 fr d'amende et un mois de prison pour outrage aux bonnes mœurs et à la morale publique. Cultivant le scandale et la provocation, il renchérit avec Les Caresses (1877) et Les Blasphèmes (1884). Il connaît le succès du romancier avec La Glu (1881), du dramaturge avec Le Chemineau (1897). Il collabore au Gil Blas et voyage beaucoup. Son élection à l'Académie française en 1908 ouvre une autre époque de sa vie, durant laquelle il s'apaise et se range, allant jusqu'à défendre les idées les plus rétrogrades pendant la guerre de 1914-1918.






Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


L'Apologie du diable

L’Étoile

© Gabkal.Com