Théophile de VIAU

1590-1626






Né à Clairac-en-Agenais, fils d'un avocat huguenot, Théophile de VIAU montre de bonne heure une extrême indépendance de caractère. Solidement formé au protestantisme, il évolue pourtant vers la libre pensée, sous l'influence notamment du philosophe Lucilio Vanini, lequel est accusé de magie et d'astrologie et brûlé vif à Toulouse en 1619. Ami de Boisrobert, Mainard, Saint-Amant, libertins d'esprit ou de mœurs, Théophile est le plus hardi du groupe et, sans doute, le plus représentatif. Frappé de bannissement dès 1619, il rentre en grâce sous la protection de Charles de Luynes, le favori de Louis XIII. La publication, en 1621, du premier recueil de ses œuvres et la représentation de la tragédie Pyrame et Thisbé le rendent célèbre. Mais il est à nouveau poursuivi pour impiété et condamné par contumace à être brûlé vif en 1623. Après deux ans d'emprisonnement, le Parlement ne rend contre lui qu'un arrêt le condamnant au bannissement et à la confiscation de ses biens. Finalement autorisé à revenir à Paris, il meurt quelques mois plus tard, probablement d'une maladie consécutive aux privations subies durant sa captivité.






Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


© Gabkal.Com