• Un transport dans la vie de Paul Claudel

Les Pages savantes


Divagaisons



"Le Savoir est à l’Ignorance ce que l’Aigle royale est à la Drosophile honteuse."

SIPHON d’ELLÉBORE, Zoométrique fondamentale, 666,5 av. J.C.



On est à la campagne, devant le porche d’une petite église. Douceur du couchant, tandis que sonne l’angélus. La Vierge Marie se tient sur la troisième marche.

PAUL CLAUDEL, passant par là, le nez au vent : Bonsoir, bonne Dame. Ah, que le ciel est tendre ! Ah, comme j’aurions envie de trousser queuque grande ode en vue de célébrer tout ça !

LA VIERGE MARIE : Eh quoi, mon brave, on s’emporte ?

PAUL CLAUDEL : Est-ce point là-haut toute une cohorte d’anges bien beaux que j’entrevoyons ? Argué ! me v’là touché par la grâce ! Savons-je pas que ça me pendait au nez du temps que je faisions mes premiers poâmes ? Et v’là que ça y est, le bon Gnieu me prend pour lui, et c’est vous qu’il dépêche pour m’en tenir informé.

LA VIERGE MARIE : Vous continuerez cependant à écrire des jolies choses.

PAUL CLAUDEL : Ça, pour continuer, je continuerai. Et continuellement. Et des deux mains, morgué ! si des fois ça pourrait en dire deux fois plus.

LA VIERGE MARIE : Et personne ne voudra ignorer que c’est le Seigneur qui vous inspire.

PAUL CLAUDEL : Ou alors, faudra voir à se garer si on craint les coups. Car j’en donnerai, des coups, et pas des à-moitiés ! Ah ça, si on ignore que le Saigneur m’inspire moi-même en personne, j’en ferai pleuvoir, des coups, bim ! bam ! avec ces gros poings-là. Sera-ce mal fait que de cogner aussi fort ?

LA VIERGE MARIE, songeuse : À tout péché miséricorde.

PAUL CLAUDEL : Et avec votre esprit, bonne Dame. Ah, que le ciel est tendre ! Ah, comme je souhaiterions de vous enserrer entre mes deux gros bras !

Cette saynète prémonitoire est rapportée, telle quelle, par Mathurin Troncheux, cultivateur, dans la Tribune de Clamecy et de ses proches Environs datée du 25 décembre 1886. Trop de couleur locale, sans doute, et beaucoup de relâchement dans la syntaxe. Mais quelle vérité, aussi, dans les caractères !





Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


© Gabkal.Com