André GILL, Impressionnisme

La Muse à Bibi, 1881






Je vais parfois revoir, tout seul, un petit coin
Obscur du boulevard Montparnasse, témoin
De mon premier amour pour une "fleurs-et-plumes"
Aux cheveux d'or. C'est dans ce lieu que nous nous plûmes.
Aussi me produit-il un effet singulier :
Il me semble que mon âme est comme un clavier,
Et que le doigt furtif du souvenir la frôle.
Pareil au bruit du vent dans les feuilles d'un saule,
Il s'en dégage un son lumineusement doux,
— Une espèce de la bémol, qui serait roux.





Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


La Muse à Bibi

© Gabkal.Com