Georges FOUREST, Le Nouvel Origène ou Le Rut vaincu

Le Géranium ovipare, 1935






"Les effets de la castration sur les animaux sont connus ; ils ne sont pas autres chez l’homme."
Th. Ribot (Les maladies de la personnalité).

Il avait ce jour-là défloré mille vierges
de diverses couleurs et, suivant les leçons
des Pentapolitains, huit cents jeunes garçons
parmi lesquels le fils — horreur ! — de ses concierges !

Mais il ardait toujours, ahanant, frénétique,
il investit des ours et des rhinocéros,
des lynx, des sphinx, le dieu-serpent d’Abonotique,
mais toujours il flambait sur le brasier d’Éros

et toujours le désir mordait sa génitoire
et vers le firmament l’orgueil ostentatoire
de son membre viril se dressait. « Par Mithra ! »

s’écria-t-il, « ô rut générateur du monde,
bâtard du vouloir vivre, à nous deux, rut immonde ! »
Il dit, s’arma d’un bon rasoir et se châtra.





Laisser un Commentaire

Pseudo

Email

Commentaire

Voir tous les Commentaires



Retour


(En préparation)

© Gabkal.Com